CONSEIL-SENIOR-045

Aujourd’hui de nombreuses solutions s’offrent à vous pour corriger votre vue. Lunettes, lentilles, les progrès en la matière permettent d’adapter parfaitement les solutions correctives à votre vue et à votre mode de vie. Astigmate-presbyte, enfants, sportifs, geek… ouvrez grand les yeux !

Lunettes : quels verres correcteurs pour votre vue ?

LES VERRRES UNIFOCAUX

Aussi appelés verres simples, ou simples foyers, les verres unifocaux possèdent la même puissance correctrice sur l’ensemble de leur surface. Ils sont prescrits pour corriger les défauts visuels dits « simples » comme la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme ou la presbytie.

Ils sont, dans la plupart des cas, conçus à partir de matière organique, ultra résistante et légère.
Afin d’optimiser la vision et le confort du patient, ils peuvent être amincis, durcis contre les rayures traités antireflets et porteur de filtres particuliers contre la lumière Bleue ou contre les UV. Ils peuvent également être teintés et polarisés pour une meilleure protection solaire.

LES VERRES PROGRESSIFS

Inventés en France dans les années 60, les verres progressifs ou multifocaux, corrigent à la fois la vision de loin, la vision de près et la vision intermédiaire. Ils offrent ainsi, une vision nette quelle que soit la distance (de près, de loin ou intermédiaire). Le début de la presbytie survenant entre 40 et 50 ans, il est donc nécessaire de faire contrôler sa vue régulièrement passé cette âge !

Le principe est de réaliser sur un seul et même verre, toutes les puissances nécessaires à la correction de la vision de loin jusqu’à la vision de près, en passant par toutes les distances de vision intermédiaires.
Cela est possible par une augmentation douce et progressive de la puissance du verre entre le haut et le bas du verre : d’où le nom de « verre progressif ».

Ces verres peuvent également bénéficier de tous les traitements spéciaux (antireflets, filtre bleu, filtre UV, anti-rayure, teintés, polarisés, miroités etc.) selon vos besoins et les conseils de votre opticien.

LES VERRES TEINTÉS

Les verres progressifs, comme les verres unifocaux, peuvent être teintés.

Tous les coloris (teintes, dégradé, intensité, miroir polarisé…) sont aujourd’hui techniquement possibles. La couleur des verres étant liée à une longueur d’onde spécifique, chaque personne peut avoir une affinité, un meilleur confort visuel avec une teinte plutôt qu’une autre. Le brun est souvent apprécié des myopes, tout comme le gris qui pourra être préféré par les hypermétropes. Seules les teintes brun, gris, et gris-Vert d’intensité 3 vous protégeront efficacement du soleil.

Les verres teintés d’intensité 4 sont uniquement destinés à une exposition solaire très intense (ski, mer…). Très foncés, ils sont interdits par le code de la route.

A l’inverse, la teinte jaune d’intensité 1 à 2 permet de relever la vision des contrastes et peut être préconisée pour la conduite de nuit, ou dans certains cas de pathologie rétinienne pour atténuer la sensibilité à la lumière et améliorer le confort visuel en lumière ambiante ou lumière artificielle.

Les traitements associés aux verres :  

  • Durci contre les rayures

Les rayures sont inesthétiques et placées dans le champ visuel du porteur, produisent un effet de lumière diffuse pouvant gêner le confort de la vision. Afin d’éviter ce désagrément, et pour garder la surface des verres en bon état, il est recommandé de les traiter contre les rayures.

Pour durcir un verre, il suffit, une fois fabriqué, de le trempé dans plusieurs bains durcisseurs. L’immersion est dosée selon l’épaisseur voulue. Il existe plusieurs niveaux de solidité à la rayure que votre opticien saura vous conseiller selon l’utilité de votre équipement optique.

  • Traitement antireflets

Le traitement antireflet permet de diminuer la part de lumière réfléchie qui altère la vision et donc d’augmenter la part de lumière transmise. Appliqué en multicouches, il augmente la transparence des verres de vue, en supprimant l’ « effet miroir » et apporte un grand confort de vision. Tous les types de verres – minéraux et organiques – peuvent aujourd’hui bénéficier d’un traitement antireflet, quels que soient le trouble et le degré de correction.

Pour cela, plusieurs couches successives (jusqu’à une dizaine) de vernis sont déposées en épaisseurs infimes sur la surface du verre. Ainsi, la part de lumière transmise atteint 90% sur les verres actuels. Particulièrement recommandé face aux écrans (anti reflet avec filtre lumière bleue), il possède également des propriétés anti buée et anti salissures.

  • Amincis

Au-delà d’une correction de -3,00 pour la myopie et de +2,00 pour l’hypermétropie, il est fortement recommandé d’opter pour un verre aminci. Plus fin et plus léger, on peut aussi en améliorer le design, comme le verre asphérique, pour obtenir un verre très esthétique et très agréable à porter.

Plus la correction est forte, plus l’indice doit être élevé pour optimiser la minceur du verre.

  • Un verre indice 1.5 désigne un verre non-aminci.
  • Un verre indice 1.6 désigne un verre aminci.
  • Un verre indice 1.67 désigne un verre super-aminci.

L’indice peut aller de 1.5 jusqu’à 1.9 pour les verres minéraux.

Les verres amincis sont systématiquement traités contre les rayures et antireflets, car plus l’indice est élevée plus les reflets sont importants, et peuvent également être teintés pour y ajouter une protection solaire.

LENTILLES DE CONTACT

Vous êtes nombreux à avoir succombé au charme confortable et discret des lentilles !

Elles sont surtout utilisées dans la correction de la myopie (80 % des cas) et, dans une moindre mesure, de l’hypermétropie, de l’astigmatisme et de la presbytie. Dans la majeure partie des cas, ce sont les lentilles souples mensuelles ou journalières qui sont conseillées, du fait de leur facilité de port et d’entretien. Les lentilles rigides perméable à l’oxygène sont conseillées dans les cas de fortes myopies, fort astigmatisme, et hypermétropie, ou problème d’œil sec, elles apportent un réel bénéfice sur le plan optique et physiologique.

Permettant une grande liberté de mouvement, très pratique dans la vie professionnelle comme dans  un grand nombre d’activités sportives, la grande variété de gamme des lentilles de contact permet de répondre en pratique à tous les besoins visuels de la vie de tous les jours.

Il existe cependant quelques précautions à prendre :

  • Portez toujours les lentilles prescrites par votre ophtalmologiste
  • Utilisez le produit d’entretien recommandé
  • Portez vos lunettes chaque soir et au moins une journée par semaine, afin de préserver votre cornée.

BASSE VISION

On parle de basse vision, ou de déficience visuelle quand l’Acuité visuelle binoculaire corrigée est comprise entre 3/10 et 1/20 et/ou quand le champ visuel est inférieur à 20°. Dans ce cas, la réalisation des activités du quotidien devient difficile, et cuisiner, faire ses courses, lire son journal, ou se déplacer dans un environnement inconnu, vont nécessiter une prise en charge particulière, dans le cadre de service spécialisé ou de coordination avec les professionnels de la vision (les 3O : ophtalmologiste, orthoptiste, et opticien). Une rééducation dans certains cas, ainsi que des aides visuelles adaptées vont pouvoir être proposées, pour améliorer l’autonomie visuelle du sujet de loin, comme de prés.

 

QUELLES SONT LES SOLUTIONS ENVISAGEABLES ?

Apporter une écoute et des solutions aux personnes présentant un problème de déficience visuelle nous tient particulièrement à cœur. En collaboration avec l’ophtalmologiste et l’orthoptiste, votre opticien mutualiste spécialisé en basse vision saura selon le cas, vous proposer les aides visuelles adéquates, été organiser avec vous  les différentes étapes de prise en charge visuelle pour optimiser et améliorer votre autonomie au quotidien.

Selon la déficience et la difficulté liée à l’activité (lecture, couture, cinéma, cuisine), de nombreuses solutions optiques peuvent être envisagées : lunettes grossissantes, loupes éclairantes, filtres… Existent également des dispositifs pratiques et électroniques : télé agrandisseurs, écrans, amélioration des conditions ergonomiques dans l’espace de vie, toutes ces solutions  permettant de compenser  en partie les problèmes de déficience visuelle et d’optimiser l’autonomie de vie au quotidien.

Vous êtes concerné ? Nous sommes à votre écoute pour trouver des solutions, en collaboration avec votre ophtalmologiste et votre orthoptiste.

COMMENT CONCILIER CORRECTION VISUELLE ET SPORT ?

Quel que soit votre sport des lunettes adaptées existent ! Que vous soyez myope, presbyte, hypermétrope ou astigmate, de nombreux fabricants spécialisés réalisent des équipements correcteurs en complète adéquation avec votre activité sportive. Lunettes de piscine adaptées à la vue, montures galbées et ultralégères pour les cyclistes, verres polarisant pour les activités nautiques… ils allient confort de vision et pratique sportive. Vous pratiquez un sport collectif comme le rugby ou le handball ? Essayez-les montures souples et ultra résistantes !

À l’image de nombreux sportifs professionnels vous pouvez également tester les lentilles de contact journalières. Facilité de port, légèreté et aisance elles présentent beaucoup d’avantage pour de très nombreux sports.

Votre opticien mutualiste vous aide à trouver l’équipement optique qui vous convient ! Les lunettes de sport adaptées à la vue ne sont pas plus onéreuses que des lunettes classiques et peuvent même être remboursées (sur ordonnance) !

LUNETTES POUR ENFANTS

PRESERVEZ LES YEUX DE VOS ENFANTS

Dès la naissance, nos yeux doivent faire l’objet d’une attention particulière. Tous les enfants, entre 6 et 12 mois et entre 30 et 42 mois, doivent être examinés par un ophtalmologiste. Le Test Bébé vision peut s’effectuer à partir de 6 mois, plus généralement vers les 9 mois. En étudiant le comportement visuel du nourrisson il permet de dépister une amblyopie (un œil présentant un défaut visuel et non compensé par un verre correcteur risque de développer une amblyopie, c’est-à-dire une perte irrémédiable de son acuité visuelle). Le contrôle de la vue se fera aussi à l’entrée en CP et à l’entrée en 6eme.

La vision de l’enfant va se développer au cours de ses premières années. Un nourrisson n’a pas une bonne vision, et on considère que sa vision arrive à maturité vers l’âge de 6 ans.

Bien que ce ne soit pas systématique, un défaut de vision se retrouve souvent au sein d’une même famille.  Pour permettre à l’œil de préserver et d’optimiser son potentiel visuel, il faut que la vision de l’enfant soit contrôlée suffisamment tôt pour prescrire, le cas échéant, un port de lunettes correctrices. Un enfant ne sait pas qu’il a une mauvaise vue, puisqu’il évolue avec son trouble visuel, et un mauvais apprentissage de la lecture et de l’écriture peut être dû à un problème de vision non compensée par des verres correcteurs, l’astigmatisme en particulier qui donne une mauvaise appréciation des lettres et entraine des confusions dans la reconnaissance des mots.

DES LUNETTES DE VUE ADAPTÉES

De nombreux enfants portent aujourd’hui des lunettes. Rondes, colorées, sérieuses ou rigolotes, elles leur permettent d’ouvrir grands les yeux sur le monde qui les entoure et de suivre leur scolarité en toute sérénité. Une mauvaise vue peut en effet pénaliser les enfants lors de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, et peut les isoler socialement de leurs camarades.

En cas de doute, votre opticien mutualiste se tient à votre disposition pour vous aider à choisir une jolie monture adaptée. Il est en effet impératif que la monture soit adaptée à la taille et à la forme du visage de votre enfant. Elles doivent s’ajuster parfaitement. Il en est de même pour les verres. Les grandes marques ont conçu des verres spéciaux à destination des enfants,  très solides et hyper légers !

Un accident ? Les garanties casse du réseau Les Opticiens Mutualistes sont là pour vous aider !

LUNETTES DE SOLEIL POUR ENFANTS

Le soleil abîme les yeux, ses conséquences sur la vue sont aujourd’hui avérées. Les yeux des enfants y sont particulièrement sensibles du fait de la transparence des milieux optiques de l’œil. Afin de pallier aux méfaits du soleil, les opticiens mutualistes proposent des lunettes de soleil parfaitement adaptés aux besoins de vos enfants.

Lors du choix des solaires, votre opticien mutualiste vérifiera qu’elles s’adaptent bien au visage et que l’œil est bien couvert. Des verres de qualité feront le reste ! Assurez-vous qu’ils portent la norme CE.

Votre enfant porte déjà des lunettes de vue ? Faites-lui faire une paire de lunette de soleil adaptée à sa vue. Pour plus d’information, votre opticien mutualiste se tient à votre disposition.

COMMENT CONCILIER VUE ET BAIGNADE ?

VOUS PORTEZ DES LUNETTES

  • Lorsque seules les lunettes permettent de donner une vision nette, il peut être parfois difficile de se baigner en toute tranquillité, à la mer comme à la piscine, sans porter un équipement optique.
  • Sachez que de nombreuses solutions existent ! En effet, afin de permettre aux baigneurs de ne pas nager dans le flou, des fabricants et opticiens ont créée des lunettes de piscine et des masques de plongée adaptés à votre vue. Renseignez-vous auprès de votre opticien mutualiste !

VOUS PORTEZ DES LENTILLES

Outre le risque de perdre ses lentilles, porter ses lentilles de contact dans l’eau de mer de rivière ou de piscine, peut entrainer le développement à minima d’une inflammation, et en cas d’atteinte microbienne, d’une infection, avec conjonctivites ou kératites aggravées dans le cas d’un ulcère dû par exemple à une kératite amibienne. Si vous ne pouvez pas vous passer de vos lentilles de contact pour nager privilégiez les lentilles journalières qui seront jetées après la baignade.

Notre préconisation : masque ou lunette de natation à la vue sont les meilleures solutions pour profiter des fonds marins ou se protéger des irritations provoquées par une eau de piscine trop chlorée.