lumiere-bleue

La lumière bleue : danger et prévention

Le spectre de lumière se compose d’ondes invisibles, les UV, et les IR (infra rouge) et d’ondes visible. La lumière visible est liée à la notion de couleur : violet, indigo, bleu, vert, jaune, orange et rouge. Provenant du soleil, la lumière bleue est partout. Le bleu du ciel en est la preuve ! La lumière bleue, proche des UV (ultra violet), possède une courte longueur d’onde. Elle produit donc une grande quantité d’énergie à l’origine d’un fort scintillement. Par exemple, par réflexion sur la neige ou l’eau. A l’état naturel, elle reste peu nocive, l’œil possède des défenses naturelles et à l’extérieur des lunettes de soleil adéquate permettront de se protéger des éblouissements et des radiations nocives. Cependant d’autres sources de lumière bleue existent. Elles comprennent la plupart des écrans numériques (téléviseurs, ordinateurs, ordinateurs portatifs, téléphones intelligents, tablettes) de même que des lampes fluorescentes peu énergivores et lumières LED  utilisées pour l’éclairage de nos logements, des lieux de travail, des lieux publics etc.

C’est quand la lumière bleue provient de sources artificielles avec des spectres lumineux à pic de lumière à haute énergie visible que la lumière bleue est la plus nocive. Récemment sa nocivité à été démontré ( phototoxicité de la lumière bleue : travaux du PR Roger Alain SAHEL et Serge PICAUD )

Ce rayonnement à forte durée, est la cause de fatigue visuelle, maux de tête, picotement, vision floue. On constate aussi des maux de tête, des troubles de la fixation, de la concentration, mais aussi une perturbation du cycle cyrcadien qui régule le sommeil, et provoque des troubles du sommeil et de l’humeur.

Ce sont tous ces effets que l’on peut ressentir après de nombreuses heures passées devant un écran d’ordinateur ou autres appareils électroniques.

Une exposition prolongée à la lumière bleue peut engendrer des dommages à la rétine et favoriser la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

Attention aux enfants !

L’œil d’un enfant n’a pas de filtre naturel permettant de limiter l’effet des radiations lumineuses  sur les milieux oculaires. Il est donc essentiel en cas d’exposition artificielle,  de limiter le temps qu’ils passent devant les écrans et de les protéger avec une filtration bleue préconisée sur les équipements optiques. A l’extérieur,  une protection solaire de bonne qualité permettra de préserver la santé  de leurs yeux.

VOUS TRAVAILLEZ SUR ÉCRAN ?

Rester trop longtemps devant un écran d’ordinateur peut provoquer des maux de tête, de la fatigue et des troubles visuels. Avec le port de votre filtration bleue, voici quelques précautions à prendre :

D’intenses périodes passées à travailler sur l’ordinateur et à fixer l’écran fatiguent la vision, et rendent les yeux très secs. Il est par conséquent important d’éloigner régulièrement vos yeux de l’écran pour les reposer dans ces moments-là. Regardez au loin, par une fenêtre par exemple, pour permettre  un vrai repos visuel (l’œil n’accommode plus),  fermez et ouvrez les yeux de temps en temps. Efforcez-vous de cligner des paupières consciemment.

Pensez à placer l’écran d’ordinateur de la façon la plus ergonomique, écran incliné situé en position basse.

Les antireflets à filtre bleu filtrent une partie de la lumière bleue limitant ainsi ses effets nocifs. Ils vous assurent un meilleur confort visuel devant les écrans. Ils possèdent également l’avantage de bénéficier des dernières innovations en matière d’anti reflet, ainsi vos verres sont parfaitement transparents et plus résistants aux rayures.

Rendez-vous chez votre Opticien Mutualiste pour en savoir plus.

Sources : Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses), Rapport d’expertise collective, « Effets sanitaires des systèmes d’éclairage utilisant des diodes électroluminescentes (LED) »